«Casques blancs» à l’Elysée : Un tapage médiatique compensatoire à une relégation diplomatique.

« Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion » – Paul Valéry

Honte à l’instrumentalisation de l’Humanitaire !

La France a réservé aux « Casques Blancs » opérant en Syrie, un accueil sans rapport avec la réalité de cette organisation faussement humanitaire financée, en sous-main, par l’administration américaine, opérant principalement dans le secteur EST d’Alep, le secteur contrôlé par les djihadistes, dont ils passent pour être les partenaires occultes.

La France, en la matière, pratique le surréalisme politique, une tendance fâcheuse de la diplomatique française dans ses deux composantes néo gaulliste et socialiste, à l’origine de ses nombreux déboires sur le plan international.

Pour aller plus loin sur ce sujet : La mystification des « casques blancs »

Les objectifs non avoués de la rencontre de l’Élysée.

Faisant fi des souffrances du peuple syrien, pas uniquement à l’EST d’Alep, mais aussi dans de nombreuses autres provinces, pas uniquement dans celles conquises par les terroristes islamistes désignés comme djihadistes, -par ailleurs partenaires de son allié de l’Otan la Turquie et des pétromonarchies-, la France a ainsi instrumentalisé la tragédie d’Alep pour la satisfaction d’objectifs non avoués!

  • Se venger de la décision de Poutine d’annuler sa visite à Paris, un camouflet pour François Hollande.
  • Bomber le torse en prévision de la rencontre quadripartite de Berlin, le 19 octobre, sur l’Ukraine et la Syrie, pour donner contenance à François Hollande face à ce même Poutine, devenu son casse-tête du fait des maladresses françaises.
  • Enfin, dernière et non la moindre des raisons sous-jacentes, protester contre l’exclusion de la France de la Conférence de Lausanne sur la Syrie, tenue samedi 15 octobre 2016.

Une conférence à laquelle participait l’Iran, l’ancien paria, dans un curieux retournement stratégique.

Russes et Américains ont, en effet, exclu les Européens de la reprise des négociations de paix afin de ne pas entraver la recherche d’un arrangement sur la Syrie.

En pleine campagne présidentielle, le pouvoir socialiste Les Français s’est livré à un tapage compensatoire, une forme de gesticulation diplomatique, en vue de suggérer à une opinion française déboussolée qu’elle demeure dans le cœur de l’action, alors que depuis Lausanne la France se trouve reléguée au rang de «pays affinitaire». Nullement dans les coulisses de la négociation mais dans l’antichambre de l’histoire.

La relégation de la position diplomatique française

Au début de la guerre de Syrie, la France se positionnait en chef de file du «groupe des pays amis de la Syrie» qui regroupait 105 pays, plaçant de surcroît à la tête de l’opposition off shore syrienne de deux bi nationaux franco-syriens, autrement dit de deux salariés de l’administration française: Bourhane Ghalioune (président) et Basma Kodmani (porte-parole).

Pour aller plus loin sur ce sujet : http://www.renenaba.com/la-controverse-a-propos-de-basma-kodmani/

Près de six ans après, elle doit se contenter du statut «affinitaire». C’est dire la régression de la position diplomatique française.

La campagne pour l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2016 aux «casques blancs» a échoué, malgré une extraordinaire opération «psyop» du camp atlantiste, -une guerre psychologique et de propagande médiatique-, matérialisée par un intense lobbying des médias occidentaux, mobilisant des célébrités Hollywood, tels George Clooney, Ben Affleck, Justin Timberlake, et, sur le plan arabe, la campagne du Qatar, via ses deux vecteurs médiatiques Al Jazira et le Journal «Al Arabi Al Jadid New Arab» du transfuge communiste palestinien Azmi Bichara.

Mais jouant de la malchance, la prestigieuse distinction a été attribuée au président colombien Juan Manuel Santos pour ses «efforts déterminés» en faveur de la paix dans son pays, engagé depuis 52 ans dans une guerre civile contre la guérilla marxiste.

De « Jabhat An Nosra qui fait du bon travail en Syrie » aux Casques blancs ces « combattants anonymes pour la paix», la France a battu les records des perles diplomatiques égrenées en moins d’une décennie. De forfaiture en avanies, la France paie ainsi le prix de sa démagogie et de son imposture.

Pour aller plus loin

La déconfiture de la presse française à propos de la guerre de Syrie

1 – Libération : http://www.madaniya.info/2016/04/01/syrie-riad-hijab-bouffon-roi/
2 – Le Monde : http://www.madaniya.info/2016/04/05/l-oeil-borgne-sur-la-syrie-nombril-du-monde/

Illustration : Reuters

Casques blancs syriens, amis d’al-Nosra, à l’Elysée le 19 octobre 2016.

5 Responses

Leave a Reply
  1. PATLAL
    Oct 20, 2016 - 05:46

    Quelle tristesse…
    J’ai l’impression de revivre le même cauchemar qu’en Libye quand Sarko recevait Belhadj et sa troupe avec BHL

    Reply
  2. Nouna ophtal
    Oct 20, 2016 - 06:32

    Peut on savoir pourquoi Hollande qui a les capacités de bombarder DAECH ne le fait pas alors qu’ il s’étonne pourquoi ces criminels passent sans encombre du territoire irakien vers l’est syrien ?

    Car Moscou et Damas sont tenus par le cessez le feu signé … mais Paris ?????
    Nouna

    Reply
  3. René Naba
    René Naba
    Oct 22, 2016 - 11:10

    Nidal @nidal
    Twitter :@nidal_loubnan
    Auteur du blog Loubnan ya Loubnan. Je signe d’un pseudonyme arabe et j’écris essentiellement sur l’actualité libanaise, mais je suis français et je vis en France : https://seenthis.net/people/nidal

    « Spectaculaire déchaînement des chiens de garde de la rébellitude syrienne contre le journaliste de Channel 4, Alex Thomson, « coupable » d’avoir twitté aujourd’hui qu’il pouvait confirmer que les rebelles tiraient au mortier sur les points d’évacuation d’Alep Est, rendant extrêmement dangereuse toute tentative de quitter la ville :

    ▻https://twitter.com/alextomo/status/789063775248932865
    Confirmed – rebels are firing mortars into the checkpoint areas making it extremely dangerous to attempt to leave E Aleppo…

    Dans les journaux français, c’est plus simple : personne ne quitte la ville parce que personne n’en a réellement envie. »

    Reply
  4. Tareq Radmag
    Oct 22, 2016 - 11:25

    Vérité en deçà des alpes erreur au delà

    Les manipulateurs intoxiquent l’opinion publique et veulent leur faire croire que

    1. les Daechiens en Irak sont méchants prennent en otages les populations civiles et les empêchent de quitter Mossoul
    Le gouvernement irakien et leur soutien armée américaine et la dite coalition occidentale ont toute légitimité pour attaquer la ville exterminer les rebelles qui ont pris les armes et récupérer toute portion du territoire qui n’est pas sous son contrôle

    Et tout le contraire en Syrie

    2. Les DaeChiens de Syrie sont gentils
    Ce sont des rebelles qui ont pris les armes et qui ont le droit de le faire que la population syrienne surtout à Alep les aimes et les soutient et qu’elle est prête à les soutenir au risque mourir pour eux que l’armée légale syrienne n’a aucune légitimité d’aller dégager les rebelles  » modères « et que son action celle délabrement russe et de ses alliés est illégitime et constitue même des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité mais aussi que l’état syrien n à pas le droit d’aller récupérer les parties du territoire syrien qui ne sont passons son contrôle

    En somme deux poids deux mesures

    En somme c’est l’empire américain et ses satellites qui a seul le droit de dire ce qui est Bien et ce qui est mal ce qui est juste et ce qui est injuste

    Reply
  5. chb
    Oct 30, 2016 - 12:34

    Mossoul va probablement être le lieu un immense massacre de civils (« dommages collatéraux » dans ce cas au gré de nos médias bien silencieux sur le Yémen). Alep-est fournit en revanche aux médias et responsables occidentaux l’occasion de gonfler leur propagande anti russe, au risque de provoquer un conflit nucléaire.
    Autre sujet d’inquiétude et de scandale : les daechiens sont poussés vers la Syrie, où l’empire compte apparemment sur eux pour détruire encore ce beau pays.
    Au moins le tapage raté de l’Elysée nous donne une raison supplémentaire de réussir ici un changement de régime !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© madaniya.info - Tous droits réservés.