La France malvenue au Liban : « Libérez Georges Abdallah. Non à l’ingérence étrangère. Retournez dans votre pays. »

La France malvenue au Liban : « Libérez Georges Abdallah. Non à l’ingérence étrangère. Retournez dans votre pays. »

La France malvenue au Liban : « Libérez Georges Abdallah. Non à l’ingérence étrangère. Retournez dans votre pays. » 960 720 René Naba

Fais sans précédent dans les annales diplomatiques franco-libanaises, la France s’est révélée malvenue au Liban à l’occasion du soulèvement populaire qui secoue ce pays depuis plus d’un mois.

La France s’est proposée d’offrir ses «bons offices» pour dégager une sortie de crise à la faveur du soulèvement populaire d’octobre 2019. Elle a, pour ce faire, dépêché à Beyrouth, M. Christophe Franaud, Directeur du département Moyen orient Afrique du Nord au Quai d’Orsay, ancien ambassadeur au Lesotho. Avec pour objectif sous-jacent de renflouer son poulain Saad Hariri, en pleine naufrage politique, qu’elle se propose de reconduire dans une nouvelle configuration dans ses fonctions malgré sa propre faillite financière personnelle et ses extravagances para matrimoniales.

Pour aller plus loin sur ce sujet: Ci joint un article du point «Saad Hariri plus généreux avec les mannequins qu’avec ses employés» :  https://www.lepoint.fr/monde/saad-hariri-genereux-avec-un-mannequin-pas-avec-ses-employes-02-11-2019-2344823_24.php

A la grande surprise de nombreux observateurs, l‘émissaire français a reçu un accueil digne du ressentiment qu’éprouve une grande majorité des Libanais à l’égard de leur ancienne «tendre mère».

A l’appel du « Mouvement de la jeunesse pour le changement », des manifestants se sont rassemblés mardi devant le siège de l’ambassade de France à Beyrouth pour protester contre « toute ingérence étrangère », et renvoyant la France à ses forfaitures, ont réclamé la libération de Georges Abdallah, détenu en France alors qu’il a purgé sa peine depuis dix ans :

« Libérez Georges. Non à l’Ingérence étrangère. Retournez dans votre pays. »

A propos de Georges Abdallah, cf ce lien:
https://www.madaniya.info/2019/10/24/proces-georges-ibrahim-abdallah-contre-l-etat-francais/

Ci-joint le compte rendu du journal Al Akhbar du 13 Novembre 2019.
https://www.al-akhbar.com/Politics/279305/%D8%B1%D9%81%D8%B6-%D9%84%D9%84%D8%AA%D8%AF%D8%AE%D9%84-%D8%A7%D9%84%D9%81%D8%B1%D9%86%D8%B3%D9%8A-%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%B7%D9%84%D9%88%D8%A8-%D8%A5%D8%B7%D9%84%D8%A7%D9%82-%D8%AC%D9%88%D8%B1%D8%AC-%D8%B9%D8%A8%D8%AF%D8%A7%D9%84%D9%84%D9%87-%D9%81%D9%82%D8%B7

A l’indépendance du Liban, le nombre des locuteurs francophones, représentait 70 pour cent de la population, contre 30 pour cent d’anglophones. De nos jours, la tendance est radicalement inversée, indice indiscutable de la régression de l’influence française dans ce pays, le Liban, qui fut jadis le point d’ancrage de la France au Moyen Orient.

Illustration

Photo Marwane Bou Haidar (le journal libanais Al Akhbar Mercredi 13 Novembre 2019)

René Naba

Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l'information, membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme et de l'Association d'amitié euro-arabe. Auteur de "L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres" (Golias), "Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français" (Harmattan), "Hariri, de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres (Harmattan), "Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David" (Bachari), "Média et Démocratie, la captation de l'imaginaire un enjeu du XXIme siècle (Golias). Depuis 2013, il est membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme (SIHR), dont le siège est à Genève et de l'Association d'amitié euro-arabe. Depuis 2014, il est consultant à l'Institut International pour la Paix, la Justice et les Droits de l'Homme (IIPJDH) dont le siège est à Genève. Editorialiste Radio Galère 88.4 FM Marseille Emissions Harragas, tous les jeudis 16-16H30, émission briseuse de tabous. Depuis le 1er septembre 2014, il est Directeur du site Madaniya.

Tous les articles de René Naba

Options

Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il est à noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de navigation sur notre site Web et sur les services que nous pouvons offrir.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Notre site Web utilise des cookies, principalement des services de tiers. Définissez vos préférences de confidentialité et / ou acceptez notre utilisation des cookies.