France-Maurice Audin: Du déni de réalité en guise de politique mémorielle.

Plus de 61 ans après sa forfaiture, la France a reconnu sa culpabilité dans l’assassinat de Maurice Audin, ce jeune mathématicien communiste anticolonialiste, enlevé et mort sous la torture, une des pages les plus sombres de la colonisation. 61 ans et 3 mois.

Contrairement à l’Allemagne qui a assumé, d’un trait, sans concession, la totalité du passif hitlérien, la France joue à cache cache avec sa propre mémoire, pensant s’exonérer de ses propres turpitudes. Elle louvoie s’imaginant être plus intelligente que la mémoire des peuples et la vérité historique.

Un déni de réalité en guise de politique mémorielle. De la repentance à minima en guise de solde de tout compte en somme.

Soixante treize ans après la fin de la II me Guerre Mondiale (1939-1945), la France continue de patauger dans le cambouis de ses turpitudes.

  • Cinquante ans pour reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans l’extermination des Juifs sous Vichy.
  • Cinquante ans pour reconnaître aux Harkis le plein exercice de leur citoyenneté française.
  • Cinquante ans pour la carbonisation de Sétif, le 8 mai 1945, le jour de la victoire alliée de la II me Guerre mondiale à laquelle les Algériens et les peuples coloniaux ont grandement contribué.

La géostratégie du Monde a basculé et la France n’a pas fini de battre sa coulpe. ……………Reste Thiaroye (Sénégal), Haut Sanaga (Cameroun) et le contentieux récent du début du XXI me siècle Libye et Syrie.

Pour rappel: Au début du XX me siècle, la France se trouvait à la tête d’un des deux grands empires mondiaux à égalité avec le Royaume Uni. Un siècle plus tard, au XXI me siècle, la France est reléguée au rang de la 7 me puissance économique mondiale, supplantée par la Chine et l’Inde, deux anciennes colonies européennes, ainsi que par le Japon et l’Allemagne, les deux grands vaincus de la 2me Guerre mondiale (1939-1945).

Pis, en Europe, son espace vital, la France exerce désormais une fonction suppléante par rapport à l’Allemagne, avec une économie atone, une croissante en berne, une paupérisation croissante de la population et un délitement social, alors qu’en contre champs, les dividendes versés au grand patronat flambent.

Selon un rapport de l’ONG Oxfam publié lundi 14 mai 2018 et intitulé “CAC 40: des profits sans partage”, les groupes du CAC 40 ont redistribué à leurs actionnaires les deux tiers de leurs bénéfices entre 2009 – année de la crise financière mondiale – et 2016, soit deux fois plus que dans les années 2000. Cela a conduit ces entreprises à ne laisser “que 27,3% au réinvestissement et 5,3% aux salariés”, ajoute OXFAM qui dénonce des choix économiques qui nourrissent une “véritable spirale des inégalités”.

Pour aller plus loin, cf ce lien

One Response

Leave a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. France-Maurice Audin: Du déni de réalité en guise de politique mémorielle | Réseau International

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© madaniya.info - Tous droits réservés.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services