Convocation d'un Congrès National de l'Opposition Démocratique Syrienne les 15-17 Avril à Genève

Convocation d'un Congrès National de l'Opposition Démocratique Syrienne les 15-17 Avril à Genève

Convocation d'un Congrès National de l'Opposition Démocratique Syrienne les 15-17 Avril à Genève 940 542 René Naba

Un congrès national de l’opposition démocratique syrienne se tiendra du 15 au 17 Avril 2017 à Genève «en vue de reprendre l’initiative et de faire entendre la voix du peuple syrien absent», à l’arrière plan d’un bilan catastrophique des pertes subies par la Syrie du fait de sept ans de guerre, où l’on recense 89 pour cent de Syriens sous le seuil de la pauvreté et 1.170 milliards (mille milliards cent soixante dix millions) de dollars des pertes en Syrie du fait de la Guerre.

Les personnalités conviées représentent l’ensemble des courants et organisations politiques démocratiques de l’opposition et des personnalités indépendantes telles

  • Habib Haddad
  • Marwan Habbash Agbgar Maloul
  • Nouri Sheikhmous
  • Khalil Al Mahamid
  • Haytham Manna

L’objectif de ce colloque est de jeter les bases visant à «édifier un état libre démocratique et unifié, un état souverain et sûr, un peuple libre et digne», précise le communiqué parvenu à madaniya.info, qui précise que ce colloque n’a pas pour but d’«impliquer les participants dans de conflits marginaux stériles, pour le compte de quiconque, à l’effet de dévier le combat national de ses objectifs fondamentaux».

Ce congrès est le premier du genre depuis le congrès fondateur de cette instance tenue à Genève les 29 et 30 janvier 2013, farouchement combattu alors par le tandem socialiste Laurent Fabius – Manuel Valls, à l’époque rétrospectivement ministre des Affaires étrangères et Ministre de l’Intérieur.

Sa programmation intervient alors que les efforts de l’émissaire spécial de l’ONU sur la Syrie, M. Staffan De Mistura, marquent le pas et que la personne même du diplomate onusien fait l’objet de vives critiques.

Pour aller plus loin sur ce sujet, voir sur lien :

Une telle démarche intervient alors qu’un étude économique révèle l’ampleur des dégâts subis par la Syrie du fait de la guerre.

Les pertes de la Syrie du fait de la guerre sont estimés à 1.170 (mille milliards cent soixante dix millions) de dollars, un chiffre qui englobe tous les secteurs de la vie nationale ainsi que le coût de la reconstruction de ce pays ravagé par six ans de guerre civile, selon les estimations de l’économiste Ammar Youssef.

Version arabe

René Naba

Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l'information, membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme et de l'Association d'amitié euro-arabe. Auteur de "L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres" (Golias), "Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français" (Harmattan), "Hariri, de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres (Harmattan), "Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David" (Bachari), "Média et Démocratie, la captation de l'imaginaire un enjeu du XXIme siècle (Golias). Depuis 2013, il est membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme (SIHR), dont le siège est à Genève et de l'Association d'amitié euro-arabe. Depuis 2014, il est consultant à l'Institut International pour la Paix, la Justice et les Droits de l'Homme (IIPJDH) dont le siège est à Genève. Depuis le 1er septembre 2014, il est Directeur du site Madaniya.

Tous les articles de René Naba
3 commentaires
  • bonjour,
    si, à la fin de la guerre, lorsqu’elle arrivera, Al-Assad, sur pression des Russes ou autres, organise des élections *démocratiques* et *libres*, quelles sont les chances pour ces authentiques opposants de gagner les élections?
    est-ce que les Syriens connaissent ces véritables opposants qui se battent (sans les armes..) pour une Syrie démocratique, libre et laïque et nécessairement souveraine des ingérences états-uniennes et occidentales?
    il y a un autre élément, c’est l’importance de l’Armée Arabe Syrienne depuis le début de la guerre occidentale, criminelle et d’agression.
    l’armée égyptienne a (légitimement? je pense oui..) renversé le pouvoir de morsi et des frères musulmans en égypte.
    nous en france, on a besoin d’une insurrection populaire, républicaine, pacifique et démocratique!

Options

Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il est à noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience de navigation sur notre site Web et sur les services que nous pouvons offrir.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Notre site Web utilise des cookies, principalement des services de tiers. Définissez vos préférences de confidentialité et / ou acceptez notre utilisation des cookies.